Un vélo électrique en autonome pour transporter des machines dans les quartiers défavorisés : une initiative originale signée vélo m2

Yannick et Miléna sont les inventeurs d’un vélo cargo étonnant, autonome en énergie. « Cargo » cela veut dire que le vélo dispose d’une grande plateforme à l’avant sur laquelle on peut charger et emporter du matériel. Yannick et Miléna proposent ni plus ni moins d’apporter un fablab mobile pour aller à la rencontres des gens dans la rue.

Nous les avons rencontré à Bruxelles en juin 2016. Nous sommes heureux de vous présenter dans ce post quelques infos sur leur projet? N’hésitez pas à nous contacter ou à aller directement sur leur page facebook velom2 pour en savoir plus.

IMG-20160625-WA0049
IMG-20160625-WA0050
IMG-20160625-WA0114

Aux sources du projet

Miléna est ingénieure chef de projet dans les transports. Yannick travaille dans le milieu socio culturel (réaménagement d’espaces publics). Ils ont commencé leur projet en janvier 2015 à l’occasion du « POC21 » : un hackaton géant organisé à Paris où une centaine de personnes se sont données comme objectif d’innover en parallèle de la COP 21 (d’ou le nom). « POC » pour « proof of concept » est né de la volonté d’individus engagés de commencer à construire dès aujourd’hui et à leur échelle un monde meilleur (c’est donc quelque part une critique de la COP21 parisienne, de ses discours parfois creux ou trop longs).

Un projet tourné vers l’éducation

Yannick et Miléna ont mis en place un ensemble d’activités et de modules éducatifs pour les enfants qu’ils croisent à Molenbeek et dans les quartiers qu’ils traversent. On peut citer par exemple un module de cinéma mobile, des ateliers bricolage ou des initiations à l’impression 3D.

Les ateliers qu’ils font dans les rues réunissent jusqu’à une trentaine de gamins. « On croise toujours deux ou trois d’entres eux qui sont particulièrement intéressés par le fablab et qui souhaitent continuer à s’initier » nous confie Yannick. Miléna ajoute que ce microfablab mobile permet de décloisonner certains quartiers qui vivraient autrement entièrement en vase clos.

Le projet vélo m2 en chiffres

  • 1500 Watts: c’est l’énergie nécessaire pour faire fonctionner leur système (machines et vélo)
  • 15km/h c’est la vitesse de croisière de leur vélo
  • 23kg : le poids du vélo, auquel il faut ajouter les 50kg de charges (machines et outils)

Perspectives : amélioration du vélo et de nouveaux ateliers

Yannick et Miléna sontd’énergiques visionnaires et envisagent déjà plusieurs évolutions à leur vélo. Ils ont en particulier pensé à de nouveaux ateliers qu’ils pourraient mettre en place pour les enfants. Ils essaient également d’augmenter au maximum l’autonomie énergétique de leur vélo: ils aimeraient installer de petits panneaux solaires à l’avenir.