Rencontre avec Bart Bakker à Utrecht

Démocratiser le concept de fablab

Bart est le fondateur du minifablab d’Utrecht. Plus qu’un fablab son makerspace est avant tout le prototype d’une toute nouvelle génération de fablabs à bas coûts dont peuvent s’équiper les petites communautés (écoles, petites communes…) ou  les particuliers. Bart a parcouru la planète et effectué de nombreuses recherches pour abaisser de façon importante, à environ 10k (voire 5k) le coût d’installation d’un fablab. Nous avons eu la chance de pouvoir longuement échanger avec lui à Utrecht lors de notre tour d’Europe.

Bart nous explique être entré progressivement dans la spirale du mouvement maker à la fin de la dernière décennie. Dans le mouvement maker, il s »efforce d’appuyer les initiatives positives. Il est d’ailleurs très sollicité et appelé à venir s’exprimer à de nombreuses conférences ou évenements makers de par le monde. C’est au cours d’une discussion avec Neil Gershenfeld qu’il accepte de relever un pari fou : abaisser le prix moyen d’un fablab charté MIT à quelques milliers d’euros afin d’aider à démocratiser le phénomène. Notre homme aime les défis!

Une figure centrale du monde maker au benelux

En 2007 Bart fait parti des fondateurs de la WAAG society, un imposant fablab en plein coeur d’Amsterdam. Bart s’implique également dans d’autres initiatives locales, il est notamment dans l’équipe qui prototype les premières imprimantes 3D des pays bas (leur modèle aboutira plus tard à la création de l’imprimante 3D « Ultimaker », une sucess story récente: on retrouve leurs modèles dans tous les makerspaces que nous traversons).

Si une initiative tient particulièrement Bart à coeur c’est probablement le groupement fablab Benelux qu’il a fondé avec d’autres makers d’envergure internationale

IMG_20160627_143333

Chez Bart à Utrecht

Bart sait allier une énergie incommensurable à une belle vision, plus démocratique, de l’univers des fablabs. C’est un expert et un connaisseur du domaine : nous avons trouvé dans sa bibliothèque des livres passionnants sur le mouvement maker qui ont bien occupé nos soirées. Nous avons également eu la chance de pouvoir bricoler avec Bart dans son minifablab des petits objets pour nos vélos !

Des conseils de lecture pour ouvrir un minifablab : www.minifablab.nl