Nous sommes trois élèves ingénieurs centraliens de deuxième année. 

Nous avons décidé de nous engager et de nous nourrir d’un projet qui nous donne l’occasion de nous dépasser au travers d’un double défi :

  • Nous dépasser dans un challenge sportif de grande envergure
  • Comprendre les grandes évolutions du métier d’ingénieur aujourd’hui au travers de la thématique du mouvement « maker »

La première fois que nous avons enfourché nos vélos, c’était pour nous dépasser physiquement et voir jusqu’où nous pouvions aller. Ce tour d’Europe marque un tournant puisque nous avons décidé de mettre notre long voyage au service d’une exploration intellectuelle qui nous tient à coeur

 

DCIM100GOPROG0033198.
IMG_4962 (2)

Eymard Houdeville

        Eymard a 22 ans. Il a grandi entre le sud de la France et Paris avant d’intégrer Sciences Po Paris en 2011. Il passe en parallèle de ses études à l’IEP une licence de mathématiques et se passionne rapidement pour l’informatique et le digital. Sa vie bascule lorsqu’il décide de se lancer dans un pari fou: intégrer une grande école d’ingénieur française en première année après Sciences Po.
A Centrale, dynamique et volontaire, il apprécie les challenges, l’incertain et l’aventure. Curieux, il voit dans Fab Bike une occasion unique d’accomplissement personnel. Faire un tour d’Europe à vélo, c’est aussi un rêve d’enfant pour Eymard.
Son intérêt pour le mouvement maker remonte à mars 2015 quand il découvre le concept de « fablab » et les aspirations des makers à faire passer la révolution numérique au monde de l’industrie, Eymard est persuadé que l’esprit maker peut venir nous aider à revoir nos approches et méthodes industrielles.
Ses sports sont le cyclisme et l’athlétisme.

Capture d’écran 2015-10-10 à 14.02.05

Coline Nantermoz

        Coline a grandi en Normandie et a aujourd’hui 21 ans. Son enfance lui a permis de développer une véritable passion pour les longs voyages, la randonnée et les sports en général. Elle fait sa classe préparatoire à Saint Geneviève avant d’intégrer Centrale en 2014.
D’emblée, Coline s’engage dans des défis logistiques et sportifs importants. Elle co-organise par exemple deux fois  de suite un des raids étudiants les plus difficiles de France avec plus de 300 personnes. Une expérience qu’elle a relevée avec brio, humour et surtout des nerfs d’acier qui ont beaucoup impressionné ses amis.
Très curieuse de nature, elle sait trouver la force de faire avancer tout le groupe. Elle fait aussi preuve d’un pragmatisme et d’un réalisme qui font d’elle un atout majeur pour un projet où il faut avoir les pieds sur les pédales, les mains au fablab et la tête dans les étoiles.
Elle se montre toujours très intéressée par l’industrie du sport, ses défis humains et technologiques, de même qu’elle porte un intérêt particulier aux problématiques liées à la santé.
Coline s’envole en Septembre 2016 pour un master aux Etats-Unis, à Stanford.
Ses sports sont le football et l’aviron (vice-championne de France universitaire).

Capture d’écran 2015-10-10 à 14.02.48

Pierre-Victor Morales

        Madrilène, Pierre-Victor a 22 ans et a intégré Centrale en 2014 après une classe préparatoire à Louis le Grand.  Extraverti, volontaire et tenace, Pierre-Victor a toujours considéré le sport comme un vecteur d’accomplissement personnel. Il préside la section Raid de Centrale (VTT, Course à pied). Il ne manque pas une sortie ! Il a également participé à l’organisation de nombreux évènements sportifs, comme la Nuit Centrale Verticale ou Centrale Smash (badminton).
C’est également l’atout multiculturel de l’équipe puisqu’il est bilingue en Anglais et Espagnol et qu’il apprend le chinois et l’allemand.
Toujours souriant et avenant, il sera ainsi dans son élément naturel pour interviewer les makers européens tout au long du voyage. Pierre-Victor est un pilier de l’association audiovisuelle de l’école (NX Télévision), un engagement fort qui lui permet de mettre sa curiosité au service de la communauté étudiante, et qui nous permettront de repartir du Tour avec de beaux reportages.
En 2016-2017 Pierre-Victor nous quitte pour finir ses études de Génie Industriel à l’université de Tsinghua en Chine.

Trois ingénieurs passionnés par l'économie des makers